Une idée heureuse ne peut mourir (par Jules Schwartz)

C' est quoi la méthode alaire, disent encore certains après 70 ans d' existence ? Joseph Sonville et charles Vanderschelden, doivent se retourner dans leur tombe. (J.J. Coudiere)

Charles VanderscheldenCharles Vanderschelden

En feuilletant le bulletin national de décembre dernier, je découvre le compte rendu de la 11éme région et le texte de Christian de BOLLIVIER. Une question m' a amusé:<< au fait, c' est quoi la méthode alaire>> ? 

Après 70 ans d' existence, une idée ressurgit lors d' un congrès national et provoque des interrogations utiles. Pour qu' une idée renaisse publiquement il est nécessaire qu' elle bénéficie d' une information favorable. 

Avant la guerre de 39-45, la Théorie Alaire, car tel était le nom d' origine, est née dans le livre '' Aptitude au vol du pigeon voyageur'' de Joseph Sonville et Charles Vanderschelden. Cela représentait tout un programme pour désigner une disposition naturelle du pigeon réservée à ses ailes. Quelle que soit l' importance de ses muscles, aucun oiseau ne peut voler sans des ailes appropriées . C 'est de quoi se plaignent les poules dans leur basses cours ! 

Il est nécessaire de rappeler que ladite guerre avait provoqué la destruction massive du cheptel colombophile dans les pays occupés. Toute culture devait s' appuyer sur les éléments qui avaient survécu à la décision. Ors, le pigeon n'est pas un objet manufacturé que l' on reproduit sur un modèle précis. Il a fallut reconstituer un cheptel sportif en tenant compte de toutes les différences proposées par la loterie génétique. 

A cette époque, les caractéristiques du pigeon de compétition étaient officiellement répertoriées suivant un ''standard'' qui ne prévoyait pour l' aile que sa souplesse naturelle sur un corps parfaitement détaillé. Les anciens peuvent témoigner ! 

En tenant compte des normes du ''Standard'' de cette période, les pigeons sélectionnés par les compétitions, contribuèrent à fixer des caractéristiques corporelles voisines de ce que l' on peut trouver actuellement. Par contre les plumes de leurs ailes révélèrent des défauts visibles qui se fixèrent dans la descendance, (plumes trop larges, trop dures, pointues), ma&ois qui ne les empêchaient pas de voler, au détriment de la performance. 

C' est dans ce contexte que la ''Théorie Alaire'' est apparue dans le livre. Elle a secoué les opinions, provoqué des affrontements littéraires et des prises de positions catégoriques. 

Si la théorie est une action d' observer - c 'est ce qu' avaient fait les auteurs du livre en y ajoutant leurs connaissances colombophiles - la thèse est une proposition qu' on énonce et qu' on soutient. 
C 'est la raison pour laquelle la ''Thèse Alaire'' s' efforce de démontrer sa vérité. Il faut d' ailleurs noter au passage que le ''Standard international'' a incorporé dans ses éléments plusieurs caractéristiques alaires, dont le bras court et la tranche épaisse en attendant mieux. Il en existe d' autres, parfaitement efficaces, mais difficiles à fixer par manque d' éléments dans les cultures désordonnées. 

Très longtemps les périodiques colombophiles ont contribué à donner un certain lustre à la notion alaire. 
Les triages alaires de Rouen de l' ami André HOCHE sont devenus célèbres avec l' appui de Pierre GRANDRY, puis en 1987, est arrivé le livre de René BAWIN, ''L' Aile outil de vol'', un ouvrage remarquable ! 

Hélas, les périodiques colombophiles favorables à la recherche ont disparu privant les abonnés de littératures instructives. Puis les hommes ayant oeuvré pour la notion alaire se sont éteints les uns après les autres, laissant un grand vide derrière eux. Seul, Jacky HARDY s' efforce de meubler avec opiniâtreté, qu' il en soit félicité, va - t - il pouvoir lutter contre l' attitude de certains colombophiles qui veulent tout apprendre mais surtout le garder pour eux seuls. Pourtant une idée ne peut vivre que si elle partagée avec conviction. Bravo aux dirigeants qui font la formation pour protéger l' avenir de la colombophilie. Mais qu' ils n' oublient jamais que toute formation doit être surtout publique afin d' amener la discussion honnête, même s' il peut y avoir controverse. 

Citons pour finir le général BEAUFFRE, lorsque l' on cherche avec passion, on n' est pas généralement très loin de la vérité !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.methode-alaire.fr/trackback/61

Fil des commentaires de ce billet