Application thèse alaire : les 14 points de sélection

Voici les critères de sélection de la thèse alaire qui vont comprendre 14 points qui sont :

1 PRISE EN MAIN 
11 - Solidité (y compris fourche avant et arrière) 
12 - Musculature 
13 - Qualité de la plume 
14 - Rapport : poids / envergure 

2 AILE 
21 - Leviers ( bras et avant-bras) 
22 - Tranche avant 
23 - Couverture,matelas et plumes de pouces 

3 FORMULE D'ENSEMBLE 
31 - Formule d’ensemble 
32 - Arrière aile 
33 - entrée 
34 - fin 
1. omoplate 2. os coracoïdien 3. Clavicule 4.Bréchet 5 . Point de pivot de l’articulation de l’aile11 - PRISE EN MAIN : SOLIDITE (y compris fourche avant et arrière) Lors de la prise en main assurez vous de la solidité de la structure ainsi que de la résistance des fourches avant et arrière. La haute qualité de ces caractéristiques est de première importance. 
1. omoplate 2. os coracoïdien 3. Clavicule 4.Bréchet 5 . Point de pivot de l’articulation de l’aile

12 - PRISE EN MAIN : MUSCULATURE 

Afin de déterminer la musculature il faut placer les doigts de chaque côté du bréchet et les faire glisser de l’avant vers l’arrière. 

Cette opération doit être effectuée avec douceur et souplesse afin de ne pas tétaniser le sujet, ce qui ne pourrait que fausser votre jugement. 

Vous sentirez très bien les caractéristiques recherchées telles que puissance , souplesse et surtout les deux proéminences qui semblent être dissociées du reste de la masse musculaire. 


13 - PRISE EN MAIN : Qualité de la plume 

Un plumage dense et lisse limite les frottement de l’air et protège des intempéries. 

L’ensemble du plumage du sujet examiné doit se révéler très doux au toucher , très soyeux et surtout abondant. 

Les barbes et les barbules devront présenter une texture bien serrée , et les bords extérieurs de celles-ci ne devront pas se séparer sous une pression légère du doigt. 


14 - PRISE EN MAIN : Rapport poids / envergure 

Ennemi n° 1 pour le pigeon de sport toutes catégories confondues è le POIDS!! 

Le rapport poids /envergure est corrélé positivement quand il existe une harmonie entre ces deux caractères à la fois quantitatifs et qualitatifs. 


21 - AILE : Leviers ( bras et avant-bras) 

De la proportion entre le bras et l’avant bras dépend la vitesse de la main qui décrivant une élipse assure l’appui sur l’air. 

On recherche donc un bras court qui donne un mouvement accéléré de la fin d’aile. 

Un avant bras supérieur à 5 cm va être un facteur limitant à la vitesse linéaire du pigeon 

22 - AILE : Tranche avant 

La tranche avant de l’aile où bord d’attaque est un des éléments important qui favorise le vol. 

C’est elle qui pénètre dans l’air et favorise son bon écoulement le long de l’aile. 

Il faut donc sélectionner des pigeons ayant une tranche avant épaisse. 
841974-1032991.jpg
23 - AILE : Couverture,matelas et plumes de pouces 

Les rémiges primaires et secondaires sont recouvertes d’une multitude de plumes appelées tectrices. Cet ensemble de plumes recouvrent la partie supérieure de l’aile et doivent se superposer comme les tuiles d’un toit. 

Il en est de même pour la partie inférieure, elles doivent monter le plus haut possible sous le dessous de l’aile ( le coussin d’aile où le matelas d’aile ). 

Plumes de pouce, voir chapitre 12 
841974-1032993.jpg
31 - Formule d’ensemble : Arrière aile 

Le caractère arrière aile longue est un gène allèle dominant. 

Le caractère arrière aile courte est un gène allèle récessif. 

Nous sommes en génétique qualitative ainsi pour que le caractère arrière aile s’exprime il faut absolument selon la loi de Mendel que ce gène soit à l’état homozygote. 

Deux individus mis en reproduction doivent donc porter tous les deux ce gène. 

32 - Formule d’ensemble : entrée 

il s’agit des 6 premières rémiges dont le rôle dans le vol est le même pour leur ensemble. Celles-ci vont s’étager, s’allonger progressivement pour former une partie de l’aile active 

On la souhaite la plus longue possible. 

La dimension apparente, créée entre la première rémige et l’arrière aile est nommée le décalage.
841974-1032995.jpg
33 - Formule d’ensemble : fin 

La fin d’aile est composée des quatre ultimes rémiges. Elles sont toujours implantées sur les deux derniers doigts de la main. 

la dernière rémige étant la seule à être fixée sur le dernier doigt interne . Les trois autres étant implantées sur le médian. 

Ces plumes sont d’une grande importance dans leur rôle incontestable de création d’énergie motrice ( le fouet de l’aile).Notre recherche s’orientera sur quatre ultimes rémiges s’orientant sur le même plan. 

Ces quatre rémiges doivent être le plus ventilé possible. 
Les plumes de pouceLes plumes de pouce

Les plumes de pouce sont très importantes au niveau de la reproduction, (danger si rétrécissement et amincissement à la reproduction)


Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.methode-alaire.fr/trackback/56

Fil des commentaires de ce billet