(Suite) Vive la colombophilie marocaine

YOUSSEF EST UN FIN COLOMBOPHILE,LES ANNEES DE COLOMBOPHILIES LUI ONT APPORTES L'EXPERIENCE ET SURTOUT EST UN PILIER DE L'ASSOCIATION DE MARRAKECH

2439050-3420921.jpg

William et moi même nous avons pu appréciés la qualité de pigeons que posséder Youssef, a faire rougir quelques colombiers en France, qui ma fait dire que Youssef détenez une station d'élevage par son homogénéité de sa colonie,son frère de Casablanca lui aussi donner un bon coup de main.Cela ma fait plaisir de prendre en main c'est pigeons,j'ai pu ainsi faire valoir ma méthode de sélection ,que Youssef connaissait par des photocopies prise des extraits du "progrès colombophile"par Charles Vanderschelden. Je pense que je lui est apporter la conscience de la valeur de sa colonie,qu'elle dommage que Youssef a peu de temps à consacrer aux pigeons (la cause le travail) et je pense d'avoir distribuer des pigeons à droite et à gauche va faire connaitre la valeur de c'est pigeons par les résultats,il faut savoir que Marrakech est entouré par la chaîne de montagne qui est L'atlas nous avons donnés notre avis pour la ligne de vol sollicités par Hakim et Youssef ,le transport s’effectue par leur propre moyen jusqu’à 200 Km et ensuite en charge par le transport de Casablanca qui on un camion aménager pour le pigeons voyageurs jusqu'à plus de 1000 Km donc une partie de désert sous une température de 30 à 40 degré ,l'on voit toute les difficultés des concours de grand fond! donc pour moi une sélection s'impose ,pigeon en main avant de l'orienter sur c'est Marathon du ciel ! bien sûr la METHODE ALAIRE sera résoudre ce problème !!

J'AIME AUSSI LES BEAUX YEUXUN PETIT CLIN D'OEIL à YOUSSEF QUI AIME LES YEUX
UN GRAND SUJET DE CONVERSATION LA METHODE ALAIRE
UN GRAND SUJET DE CONVERSATION LA METHODE ALAIRE

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.methode-alaire.fr/trackback/28

Fil des commentaires de ce billet